20/12/2007

Londres, 2007

nos vies sont des fictions posées sur les rebords du réel

11 commentaires:

  1. Et nous nous accrochons de notre mieux pour ne pas tomber...

    RépondreSupprimer
  2. - dites donc, quelqu'un aurait vu ma tête ce matin quelque part ?

    - débrouille-toi, tu vois pas qu'il me manque mes jambes !?
    - Ouais il a raison, tant qu'on perd que la tête ! Te plains pas, toi tu peux encore bouffer !
    - ben, moi je veux bien aider, mais va falloir me guider...

    RépondreSupprimer
  3. malvina,
    nous sommes des porte-manteaux

    Katy,
    ton com résonne avec mes lectures, j'y reviens ce soir ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Et on marche en funambule entre le visible et l'invisible...

    RépondreSupprimer
  5. ...jusqu'à ce qu'elles tombent dedans.

    RépondreSupprimer
  6. Katy,

    En ce moment, et grâce à vous, j'ai accès à des auteurs qui me tournaient autour depuis des années mais qui, quand je leur tendais la main, leur prétais l'oreille, se retiraient et ricanaient, exaspérant. Hier soir, donc, je lisais tranquillement Beckett, Fin de Partie, et ce matin, je retrouve, dans les images que j'avais posées et dans ton petit dialogue, des échos, comme si tout ne faisait qu'un. Vous, moi, lui, les images et les textes, intéressant. Je te copie un passage :

    - Comment vont tes yeux ?
    - Mal
    - Comment vont tes jambes ?
    - Mal
    - Mais tu peux bouger ?
    - Oui
    - Alors, bouge
    - ...


    Corinne, ex-mot,
    aujourd'hui, j'ai dit, ailleurs, "l'équilibre, c'est le mouvement sans la chute..."

    RépondreSupprimer
  7. Posée sur le rebord, là en lisant tes mots, mes bras m'en tombent...
    :)

    RépondreSupprimer
  8. il parait que nous sommes le jeu virtuel préféré de machines bien cachées quelque part dans cet univers ou un autre Bon, sûr, il doit y avoir des bugs aussi pas encore totalement commerciable !
    Moi je me contente maintenant du rôle d'anonyme caillou sur la Montagne la bas, et je respire l'instant présent...être un caillou c'est vraiment super Mijo

    RépondreSupprimer
  9. Mijo,

    J'ai vu tous tes mots alignés par petits paquets, sagement rangés les uns sous les autres. D'où viennent-ils ? Moi, je dois les arracher un à un ;-)

    RépondreSupprimer