09/03/2008

Murmure...



Rattrapé au coin de la rue par l'indicible présence de l'histoire, j'ai écouté les murs, j'ai relevé les lignes, les taches, je n'ai rien touché ni retouché, juste découpé des morceaux, minuscules traces illisibles de l'aventure invisible qui nous relie ...

7 commentaires:

  1. Katy,
    J'ai établi un lien invisible particulier avec chacun d'entre vous. Celui qui passe laisse des traces qui finissent par dessiner un motif singulier, un motif qui devient prétexte, un prétexte qui devient raison de continuer, sans autre motif.
    ( je pourrais te dire ce que je pense de tes commentaires, mais je modifierais le mouvement qui les anime, et ça, je ne veux pas. (( des fois, tu lis dans mes pensées, je dirais même qu'il arrive que tu leur donnes un sens ))

    RépondreSupprimer
  2. Bon au moins y a le nombre d'or...

    RépondreSupprimer
  3. Je vienne ici flâner faire errer mes pensées mais ça fait un moment que je ne suis pas venue poser ma griffe...

    L'inspiration n'est pas toujours au rendez-vous.

    Tiens un mur, ça me donne bien envie d'y mettre un petit graffiti....
    J'aime ça les graffitis, les tags et autres. Bon je l'accorde, il ne faut pas en abuser ça fait désordre autrement!
    Le côté expression et interdiction mélangé me plaît.
    Forme artistique très primaire et pulsionnel(?)
    Et pas besoin d'inspiration profonde.
    Juste laisser venir et si c'est creux ou plat et bien tant pis la trace sera laissé!

    Dans ton petit tour du monde, tu n'es pas passer par la chine, il me semble...
    Alors tiens un petit graffiti à la chinoise...

    Bon si tu essayes de traduire, tu es prévenu, ce n'est pas très recherché. Juste de quoi m'amuser -et il ne m'en faut pas beaucoup parfois!-

    On va voir si les signes chinois passent en commentaire.
    C'est pas dit...
    Sinon tant pis.


    树荫和光

    可琳

    RépondreSupprimer
  4. J'oubliais je te donne quand même la prononciation!


    树荫和光

    可琳

    Shù yìn hé guāng

    kě lín

    RépondreSupprimer
  5. Tu fais bien d'écouter les murs car si ils ont des oreilles, ils ont aussi une langue, des mains, des bras. Ils nous portent...

    RépondreSupprimer
  6. sergio,
    cette sobriété te perdra...

    corinne :
    où il est question d'ombre et de lumière...

    春天来了。带着习惯性倦怠。春困无处不在。在春光。在烂漫的桃花柳絮。在泰国的旅途。在每日上下班的车途。在林林总总天荒地老的新家整理。喜欢的料理,却不比一上午的沉睡更诱人。眼光迟钝,言语迟钝,逻辑迟钝。钝钝的春天,无关惬意,只是一种状态。

    不想起床,工作,坐车,睡觉,看电视,上网,逛街,购物。和朋友的联系,停留在新年前的记录。倦怠也许近似懒惰,但似乎懒惰仍带有选择性。而我美丽的春天式的倦怠,通杀所有物事人,吃喝玩乐竟也铩羽而归,全军覆没。最见不得人的一点是,我起床后竟然无比痛恨洗脸刷牙。做天使状的超我立刻跳出来跟做魔鬼状的本我说,是不是活腻了?!最终是打压了。但打压不是常态。我经常异想天开,下次打起精神是什么时候呢?和那些同学一样,生个娃?师太说的,只有婴儿方可拯救中年人的沉沦。竟是真理?【記者許秀妃報導】在樹上搭建房屋,如童話般的美夢不再遙不可及。十四日起,走在屏東教育大學的校園,就能看到一間全台獨創的南瓜創意樹屋。

    此樹屋有一層樓高,依附於一棵桃花心木建成,南瓜為簍空造型,樹幹直直地穿越中心。樹屋提供學生討論、休憩的空間,置身其中,能感受樹蔭和光影的美,彷彿融入大自然。

    木製欄杆圍繞南瓜造型的樹屋,形成一個長寬各六公尺平方大小的平台。一旁則興建一道木製樓梯以登上樹屋,而為支撐重量,樓梯依附另一棵樹木建成。

    創意樹屋為屏教大人文社會學院「創意家學園」計畫的一環,去年九月至十二月,舉辦「青年創意樹屋設計競賽」,由來自全國各地學生的設計圖中遴選,最後由屏教大視覺藝術系沈喬楓設計的「南瓜的異想世界」獲得金獎,並以此作為建造的參考。

    沈喬楓原本的設計是將南瓜放在枝幹間的空隙,並以螺旋式的樓梯環繞樹幹,然而,實際完成品則是以平台支撐南瓜,並利用兩棵樹穩固南瓜和樓梯。

    沈喬楓表示,當初參加比賽時,學校即言明不需考慮實用性,作品會由專業設計師處理,因此,她只是將心中的想法創作出來,並沒有顧及實際製作的問題。

    她接著說,因為樹幹不夠粗大,若要將樹屋蓋在樹枝上,空間將會很小,如此便不符能同時容納六到七人的規劃,所以最後才運用兩棵樹興建較大的空間。

    計畫執行者為該校台灣文化產業經營學系主任易毅成,他表示,樹屋的整體結構已完成,但外觀仍需再做修飾,未來會運用陶片、玻璃等建材,以增添樹屋的視覺效果,並在樹屋內擺放桌椅,讓樹屋成為學生的討論空間,及校園內的裝置藝術載體。

    對於樹屋的設置,學生則有不同的看法。視覺藝術系余宛沚表示,既然是樹屋就應該建在樹上,但實際上卻另外搭骨架,有點奇怪。但她亦認為,樹屋可以為學校帶來宣傳效果。教育系白耿泰則說,樹屋對學校來說可能是種校園美化,但目前仍感受不到有什麼特別的意義。

    ( je n'ai pas la moindre idée au gramme de la signification de tous ces gouzigouzis )

    malvina,
    Je ne sais pas ce qu'ils avaient à me dire mais ils ont attiré mon regard.

    RépondreSupprimer