21/05/2008

Déjà vu ...

En vagabondant sans intention, on découvre de drôles de coïncidences... Elles nous arrêtent et nous signalent que le monde qu'on croyait ouvert et infini est limité et fermé, qu'on tourne toujours dans le même sens...
L'année dernière, je cultivais le décalage, je cherchais l'insolite, et insensiblement, je posais mon regard dans les coins, près des caniveaux, j'attrapais des images inattendues, je relevais sur les trottoirs, les murs, des signes oubliés, des traces invisibles... se retrouver nez à nez avec la même suite plusieurs mois après a déclenché une sensation étrange, une très légère stupeur.













Et, pourquoi, diantre, a-t-on allongé ces croix ?

(New York, 2007 et 2008)

10 commentaires:

  1. A mon humble avis, il le fallait histoire de ne pas contribuer à son extinction :p

    RépondreSupprimer
  2. Hallucinant...
    j'en reste bouche ou-verte, pour dire !

    Sinan DD (éhé), je pense que ça doit être un coup d'un expat' de la galoche bigoudène ;))

    RépondreSupprimer
  3. Ce ne sont pas les croix qui sont allongées, c'est toi qui persiste à rester debout.

    Les images se placent aux extrémités des intervalles et ce sont elles qui créent un système fermé, parcequ'elles ne sauraient s'assoir le long de cet intervalle lui même. Comme s'il n'y avait rien de plus, dans la forme du tout, que la disposition des parties, et que les formes futures d'un système seraient théoriquement visibles dans sa configuration présente.

    [Bergson un peu ratatiné par moi même]

    Ce que je vois ici, ce ne sont pas des croix, c'est une portion de ta durée à toi.

    café.

    RépondreSupprimer
  4. La pingouine,
    Je suis surtout super fort à puissance quatre, et ça personne le dit.

    Katy,
    ... des bouches d'égoûts et de couleurs, ça se discute pas.


    Cher (très) Fishturn,
    Depuis quelques temps, j'ai le sentiment de me reconstituer à l'extérieur, de réoccuper une forme qui existe. Le langage dépasse nos intentions et en intitulant cet espace Dedans-dehors, j'ai involontairement repris le chemin vers l'extérieur, le mouvement m'entraîne malgré moi. Il y a une image qui traduit assez bien cette sensation. Progressivement, j'étais devenu liquide, je glissais le long des parois, occupait les formes que je rencontrais jusqu'à perdre mon identité, une ombre impersonnelle flottant au gré des souffles... et là, j'ai la sensation physique de me redresser, je ressens une unité, mes limites, et une certaine force (un genre de power ranger peut-être)... J'ai fait une minuscule révolution et mes représentations du monde ont changé. J'ai des super pouvoirs, je peux entrer directement en contact avec les âmes humaines, je peux tordre les idées reçues, allonger les croix ... Bon, j'ai aussi découvert que l'intériorité n'existe pas, qu'il n'y a rien à trouver à l'intérieur, que ce qu'on y cherche est un piège tendu par le langage pour masquer l'évolution... J'ai aussi trouvé mes limites, j'ai fini par me cogner la tête contre le mur de mes illusions, l'autre est inaccessible, même en empruntant ce chemin détourné pour le rencontrer, il s'échappe avant qu'on voit son visage... ;-))

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup le "encore un peu" dans la bannière. Je sais ça n'a rien à voir. Mais les croix, à moi, n'évoquent rien d'autre qu'un jeu de morpion inachevé, allez savoir...

    RépondreSupprimer
  6. Elles ont été mues...
    Quelqu'un a voulu bien faire, mais connait-on ce proverbe à NY:
    "Le mieux est l'ennemi du bien ?"

    Joruri

    RépondreSupprimer
  7. Z'ont peut-être juste changé les couvercles :p

    RépondreSupprimer
  8. Achedezoo,
    moi aussi, j'aime bien, ça résume l'affaire. ;-))

    JoRuri,
    " Le pire est l'ennemi du mal" aurait dit Beckett qui prenait un malin plaisir à détourner les expressions : " N'importe quoi d'autre ferait aussi mal l'affaire" "Tant mal que mal" " Quelque chose ne cloche pas"" Une mauvaise fois pour toutes" ...

    Noée,
    Je ne te remercie pas, je n'avais pas envisagé cette possibilité qui m'a plongé dans les affres, j'ai agrandi les clichés, les ai examinés à la loupe, effectué des mesures, et je n'arrive pas à me décider... : p

    RépondreSupprimer
  9. Iletaitunefoisyoyo27 mai 2008 à 13:21

    Nous sommes des aveugles-nés en face de l'insondable inconnu qui nous enveloppe ; mille et mille questions surgissent sans réponse possible.
    (Jean Henri Fabre)

    RépondreSupprimer
  10. If you could give more detailed information on some, I think it is even more perfect, and I need to obtain more information!
    runescape powerleveling

    RépondreSupprimer