30/12/2008

à vous...

(dans le désordre, presque...) Fishturn, Varna, Dimitri, Katy, Joruri, Alméria, Fée d'hiver, Sheena, Corrine, Tifenn, Fox, Coyote, Bridget, Tyrane, Magwann, Pingouine, Topaze, Juillev, Kintana, Cult, Charlotte, Sylvie, Melo, Sil, Valserine, La petite grenouille, Mijo, Opaline, Odile, Malvina, Menfin, If6, Cantabile, Marie, Kalamity Hell, Amaryllis, Elleva, MrsClooney, Angelina, Well, Pixel Bleu, Zamomi, e-cedric, Sergio, Phé-raileurs, Christ.ian, Sil, Molécules, Lel, Toutaubord... et SylpheLisse.



Vos passages et vos messages ont enchanté Caillou toute l'année.
... et pour preuves, ce que vous lui avez fait dire :



Je voyage de nulle part à nulle part, le plus léger possible. Je promène ma peau, n'attendant rien, comblé par l'inespéré.

Avoir un grain ajoute à la beauté.

Ici, nous sommes sans visage, ailleurs derrière un masque, qui nous a déjà vu ?

Finalement, "être" n'est peut-être pas le bon mot, il nous entraîne sur une voie sans issue, nous fait nous retourner sur nous à en perdre la tête.

La naïveté comme prélude à l’humilité.

L'équilibre, c'est le mouvement sans la chute...

Les mots sont des bonnes blagues faites aux sens, le mot "rêve" n'existe 
que dans nos songes..

Nous partageons des mondes parallèles qui n'en finissent pas de se croiser.

J'aime quand le réel me saisit et me fait taire.

Je suis obscur. Je chercher à dire quelque chose malgré les mots. J'essaie de déplier ce motif sans le déchirer.

Les chats, comme les ombres, ne disent pas leur vrai nom.

Je râcle les parois, et, avec les débris, je barbouille des figurines. Je fais ça sans conscience, sans volonté. C'est l'autre qui parle, pas moi.

Au royaume des ombres, chacun tient la même place...

Je ne me lasse pas de cet entredire, cette douce et légère onde de chaleur, humaine.

Une chaise vide illustre notre condition : le signe de l'éventuelle présence.

Les ombres sur la scène et nos silences qui la traversent.

Nous sommes condamnés à errer, de la caverne à la clairière.

Je m'interroge toujours sur cette raison qui nous fait croire que nous sommes des hommes.

Je préfère les fous, ils me rassurent, ils nous laissent une chance.

L'écoute, en forme de prière, favorise l'entente, silencieuse.

Je voyage hors du temps, je relie des points qui dessinent la carte de mon monde.


J’efface presque tout le texte, je ne laisse que l’énigme...

Je n'ai pas d'idées, je démonte le langage, et regarde les morceaux qui bougent encore...

Je trace des cercles pour inventer l’idée du centre.

Nous sommes nés de l’écume...

Je suis sans intention, sans but, je ne cherche rien, je m'étonne et m'amuse d'un rien. Je m'occupe, sagement.

Terre, dimanche, deux simples mots pour dire déjà toute l'étrangeté du monde.

Pour échapper à l'anéantissement sans abandonner son âme, il faut, je crois, accepter la représentation, le spectacle, paraître est moins mortel qu'être.

Aujourd'hui, je ne me souviens plus de mon ancienne manière de penser...

Je m’amuse, en noir et gris, parce que c’est ma nature.

Je me plie, me déplie, me replie, je me range, m'arrange et me dérange...

Ici, nos mondes perceptifs sont absolument non communicants et cependant parfaitement accordés alors que de l'autre côté, dehors, ils sont hypercommunicants mais partiellement, voire totalement, désaccordés.


.../...

Voilà, c'était bien, vraiment, très... merci, donc, et bonne année.

38 commentaires:

  1. Je te souhaite tout le meilleur du monde pour 2009.
    Marc

    RépondreSupprimer
  2. Mon cher Caillou,
    Tous mes vœux pour 2009…et merci à toi pour tes mots. Je les lis avec plaisir car tes pensées sont tellement vraies et j’espère que tu continueras de plus belle pour la nouvelle année qui arrive à grand pas…A bientôt !
    Pingouine

    RépondreSupprimer
  3. -Just turn on with me and youre not alone
    Lets turn on with me and youre not alone (wonderful)
    Lets turn on and be not alone (wonderful)
    Gimme your hands cause youre wonderful (wonderful)
    Gimme your hands cause youre wonderful (wonderful)
    Oh gimme your hands.-


    (It's) my pleasure.

    F.

    RépondreSupprimer
  4. Pas mieux que Fishturn, pleasure was ours, I guess. And I (we?) hope it still will be next year. ;)

    Une très belle année à vous, Monsieur Caillou !

    RépondreSupprimer
  5. Mercis Ca:)lou pour mes yeux émerveillés, pour mes sourcils froncés quand je me demande... pour plein de sourires. Je suis enchantée moi aussi, et pour de vrai.

    A suivre...

    RépondreSupprimer
  6. Les ballons-coeurs
    Sont des bulles
    De Mots pour alléger les maux,
    Tapis dans les creux
    De nos ombres.
    Il y a pourtant
    De la Vie, de la Couleur,
    Qui nous réchauffent
    Un instant, un moment,
    Et nous repartons
    Avec un peu plus de chaleur
    Au travers ces froids
    Que nous affrontons
    En réel.

    :::

    2009 me résonne bien...De même pour toi.

    RépondreSupprimer
  7. Oh, ben moi je te fais un gros bisou enfantin, tout aussi maladroit qu'un gamin mais pas moins rouge!:-)

    RépondreSupprimer
  8. Ouais, pareil.

    Et je fais un bisou à Fishturn et à Odile aussi.

    Et sinon, j'allais dire un truc sur "La nuit des masques", mais c'était une connerie.

    Porte-toi bien.

    RépondreSupprimer
  9. Toucher du doigt un petit caillou, dans ma poche faire remonter les souvenirs le long de ma manche, un sourire. Bonne année à vous;
    merci pour tout.

    RépondreSupprimer
  10. En apesanteur sur un souffle d'air -"r?"- je m'envole et te dis merci pour tout ça...
    Par cette légèreté, cette profondeur, ici, "je voyage de nulle part à nulle part, la plus légère possible je promène ma peau, n'attendant rien, comblé par l'inespéré."

    Voilà, merci pour ces voyages hors du temps..
    Voilà, c'est bien, vraiment bien... donc encore merci, enfin merci :-)

    Cor"r"inne

    - et merci pour cet air en plus -
    les mots et de lettres permettent les plus beaux voyages. :-)

    RépondreSupprimer
  11. Merci à toi. Visiter ton blog est toujours un délicieux moment. Bonne année !

    RépondreSupprimer
  12. Tout de bon, Caillou. Dedans et dehors.
    Que les choses s'accordent quand c'est possible, se désaccordent quand nécessaire et communiquent en dépit de tout.
    Merci :)

    RépondreSupprimer
  13. Merci caillou. Bonne année pour les meuf. Pardon bonne année 200neuf.

    RépondreSupprimer
  14. ah!ah!:)
    c'est très joli et touchant et bliss belssa
    bon je t'embrasse et te remercie pour le clin d'oeil et te souhaite 365 jours de bonheur zen et créatif,
    et de chaleureux amis
    voilà caillou, à toi surtout qui nous a enchanté quand dehors il faisait GRIS! :)

    RépondreSupprimer
  15. "J'aime quand le réel me saisit et me fait taire"

    Des bises... bien réelles, si si !!! Et une année toute neuve devant toi, tout en entredits et folie rassurante...

    Mersi KU

    RépondreSupprimer
  16. Comme une accalmie au milieu de l'océan, bon nouvel an...

    RépondreSupprimer
  17. Première partie :
    Marc,
    Je te remercie et te transmets mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année, qu’elle soit douce.

    La Pingouine,
    Merci. Je suis toujours étonné par l’écho, la mélodie. Mes meilleurs voeux.

     Fishturn,
    J’ai écouté cette chanson des milliers de fois, qu’elle vienne se poser ici a quelque chose d’inouï... le temps a disparu, l’espace d’un instant.
    Je te souhaite une très bonne année.

    Kalamity Hell,
    Hope. Hop.
    ( je réalise subitement le sens de ce “hop” qui conclue souvent mes billets)
    Je te souhaite une très bonne année.

    Odile,
    Ce petit mot a une histoire. Les quelques mois pendant lesquels j’ai effectué des remplacements ont été très instructifs, le changement de classe chaque jour ou presque relève d’une drôle de gymnastique. Ce jour-là, je remplaçais une maîtresse de CE2 dans une école de village. Ce devait être sa première absence depuis des siècles. Quand je suis arrivé, les élèves étaient sagement alignés sous le préau. Nous sommes entrés en classe dans le plus grand calme. J’ai fait l’appel, posé quelques questions concernant l’organisation de la journée (cantine, sport...) et nous avons commencé à travailler. Je me souviens, à partir de leur lecture, je leur ai demandé de faire une liste des sentiments qu’ils connaissaient. Ensuite, j’ai noté ces mots au tableau... Plus tard, dans la matinée nous avons chanté “Cailloux et coquillages” ( je te raconterai une autre fois)... après la récréation de l’après-midi, de nombreux élèves m’ont discrètement fait un signe et m’ont tendu des petits mots pliés ou enroulés dans du fil doré. Celui-ci en fait partie. C’était une journée particulière, un perfect day.
    Je te souhaite une très bonne année.

    Sil,
    Chaud dedans, doux dehors, du beau temps sur la planète.
    Une très bonne année, je te souhaite.

    Pixel,
    Encore du bleu, tout neuf.

    Magwann, je te souhaite une année colorée, joyeuse et débridée, à ton image de synesthète (quelle histoire ;-)

    Charlotte,
    Je te souhaite une très bonne et belle année.

    Almeria
    Mes meilleurs voeux à vous trois.

    Tifenn, 
    Je te souhaite une très belle année. ;-)

    Corinne,
    Avec le temps se noue une intimité légère, une attache sans contrainte, mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année.


    .../...

    RépondreSupprimer
  18. Merci d'avoir pensé à moi aussi, qui ne parle pas beaucoup -ici-...

    C'était un peu dur à lire tes mots doux et vrais (la couleur qui se mélange au fond), du coup je me dis que 2009 sera peut-être une année où nos petits efforts ne seront pas vingt mais mille et qu'ils auront le poids, enfin, des pieds qui riment avec chemin.

    lalala, Caillou,
    je te souhaite le bon et le meilleur

    RépondreSupprimer
  19. Un Grand sourire à la lecture de l'histoire de Caillou.

    J'ai ces p'tits cailloux-là, venus d'une autre histoire:
    http://fr.youtube.com/watch?v=Ft1lI9Fnc1I
    Dans nos espaces du Dedans, lanceur et receveur ne se voient pas forcément, ne se savent même pas forcément face à face. Et l'envoi peut toucher aussi juste. C'est l'impact d'une pierre ici, ce pourrait être celui d'une plume.
    La séquence peut aussi s'apprécier simplement telle qu'elle est, pour elle-même :)

    J'ai débordé sur l'an neuf moi aussi, que je te souhaite tout beau.

    RépondreSupprimer
  20. Merci à toi aussi. :D

    Tous mes vœux pour 2009.
    Bonheur, sérénité, du cul aussi.

    ...

    J'aime de plus en plus lurker, la dématérialisation des échanges me met mal à l'aise (ontologiquement).
    Je reste attaché aux rencontres "en vrai", au contraire de toi, je le sais, qui tente cette expérience.

    Mais je serai là en 2009 (toujours pas à une contradiction près donc).

    e-cedric

    RépondreSupprimer
  21. Deuxième partie..

    Angelina,
    Merci, je te souhaite une année douce.

    Zamomi,
    Que cette année te soit joyeuse et indulgente, mettant en scène avec douceur et sincérité tes rêves... ;-)

    La petite grenouille
    Merci, un feu d’artifice, un geyser.

    Amraryllis
    Le temps est une illusion que nous sommes en train de faire disparaître, je ne suis pas sûr que nous ne le regrettions pas, un jour ;-))

    If 6,
    Je te remercie et te souhaite une année colorée et poétique, bises.

    Bridget,
    Des bises aussi, nous sommes depuis si longtemps sur le même radeau, tenir le cap, encore, joyeusement ;-))

    Fox,
    je sais que tu n’aimes pas les effusions, tant pis, je te renouvelle mes meilleurs voeux ;-)
    2) ZIL quelques mois pour bénéficier d’un mi-temps annualisé : http://dehorsdedans.blogspot.com/2006/10/cette-anne.html

    Juillev,
    46 + 46 !

    


Valse,
    Merci, l’espoir comme nouvelle unité du temps .

    Odile,
    je ne sais pas pourquoi, alors que tu es l’une des plus énigmatiques, je te raconte ça (ton prénom sans doute qui pousse à la confidence ;-). Bel an neuf aussi.

    e-cedric,
    (merci ;-)
    Je comprends tes réticences, je m'interroge régulièrement sur la poursuite de cette aventure. J'hésite à l'interrompre mais j'ai le sentiment que notre avenir se joue en partie ici... Si j'en sors, je perds le fil et retourne à mes vieilles habitudes. Je fais varier le dispositif pour continuer à rendre récréatif cet espace.
    (Tout pareil pour toi ;-))

    RépondreSupprimer
  22. 2009 rebonds, rien que pour toi, du haut de mes hauteurs bretonne. Toi qui nous transporte toujours plus loin, toujours plus proche... merci d'être "toujours" là !
    Hop' la bise !

    RépondreSupprimer
  23. Cher Caillou, ne nous méprenons pas, je n'ai rien contre les effusions, je me méfie simplement de ces intermittences que nous imposent le calendrier... Je respecte et j'admire ton travail, cette quête de sens que tu affiches ici avec beaucoup d'intelligence, oserais-je ajouter et hop! allons-y, surtout venant de la part d'un collègue... je t'adresse, en toute sincérité, tous mes voeux, je me lâche, de bonheur, pour cette nouvelle année.

    RépondreSupprimer
  24. Katy,
    Nous sommes là, pour toujours, non ? ;-)

    Cher Fox,
    Je te taquinais ;-) (merci;-) ( as-tu fait tes répartitions et tes programmations ?)

    RépondreSupprimer
  25. bonne année à toi mon ami.
    Continue d'egrainer ton chapelet de perles,je me régale.Piero

    RépondreSupprimer
  26. Je te souhaite une très bonne année à toi aussi!

    Corinne

    RépondreSupprimer
  27. Waouw ! Tout ça !!!!
    Avec un caillou, contente d'apporter ma petite pierre.
    Belle et douce année...

    RépondreSupprimer
  28. Piero,
    Pace, salute. ;-)

    Fée du glacial hiver,
    (Merci.)
    Douce et savoureuse année...

    RépondreSupprimer
  29. Euh... là, pour laisser un commentaire, c'est le bordel...
    Mais bonne année, je ne lâche pas, hein faut pas croire...

    RépondreSupprimer
  30. Marie,
    1) T'as appuyé sur le Z
    2) Merci, je te salue.

    RépondreSupprimer
  31. Il y a une personnalité intéressante derrière ces phrases-
    J'ai passé un agréable moment -
    Bonne nuit - Valériane

    RépondreSupprimer
  32. Valériane,
    (Je suis très propre en plus.;-)
    Je te remercie pour ton passage, ta lecture attentive et bienveillante, et tes mots.
    Bonne nuit.
    Eric.

    RépondreSupprimer