12/04/2009

Aïe




En rendant l'âme, nous perdons l'éternité.

9 commentaires:

  1. Oui, et parler aux morts, c'est causer avec soi même.

    RépondreSupprimer
  2. Et aussi…
    Rendre ce qui ne nous appartient pas, c’est comme se remettre d’un emprunt que l’on aurait fait par mégarde.
    Sourire.

    RépondreSupprimer
  3. Pour rendre quelque chose, faut d'abord le prendre.

    RépondreSupprimer
  4. Fishturn,
    Tu es bien en avance ... ;-)

    B.
    Religion et propriété, les deux fondements du monde inventé par cette étrange créature qu'on appelle l'homme.

    Pixel,
    J'hésite sur la forme de cette proposition. Pendant longtemps c'était " En rendant l'âme à Dieu, nous avons perdu l'éternité", plus proche du sens que je souhaitais lui donner. Je ne sais pas pourquoi j'ai choisi celle-ci...

    RépondreSupprimer
  5. Nous la perdons...alors pourquoi toutes ces photos d'églises?:)

    L'éternité de toute façon c'est trop long.

    RépondreSupprimer
  6. Noese Cogite,
    Pour faire vite ( je n'aime pas développer, tout développement m'éloigne de l'inconnu ) je dirais simplement que la première preuve de l'existence de Dieu ce sont les églises. ( J'aime les vérités humaines ;-)

    Marc,
    Dans les tréfonds des musées du Vatican, on trouve ces plâtres d'anges. Leur beauté abîmée est particulièrement touchante. (content de te revoir ici;-)

    RépondreSupprimer
  7. tout développement t'éloigne de l'inconnu,,,je vais réfléchir à ça..j'adore:)

    RépondreSupprimer
  8. noese cogite,
    C'est ton commentaire qui l'a dévoilé. ( C'est ce genre d'interaction que j'aime ici, être amené à dire des choses que je ne savais pas...:)

    RépondreSupprimer