08/05/2009

Interlude






Quelques jours à peine séparent ces deux photos...

12 commentaires:

  1. Spatialité (spacialité), temporalité, humanité,

    réunis ici en un point de perception quasi immédiat.

    RépondreSupprimer
  2. Saisissant. Comme souvent tes photos, Caillou.

    (c'est de toi d'ailleurs toutes les photos ?)

    RépondreSupprimer
  3. Charivarii,
    Oui ... mais en regardant mieux, en cliquant sur les 2 images, on voit, et c'est ce qui m'a surpris, la même structure, la même ville...

    Fishturn,
    Non-localité, non-séparabilité, incertitude... je découvre de nouveaux concepts (quantiques) qui rendent le réel très distrayant.

    Simon,
    1) je prends tout et n'importe quoi
    2) plus tard je regarde et vois, parfois, des trucs à cadrer et renforcer.
    3) pour Caillou, j'ai une aide de camp. ;-)

    RépondreSupprimer
  4. J'admire la comparaison que vous en faites.... surprenant en effet ! quel regard !

    RépondreSupprimer
  5. l'homme reste l'homme et ces constructions des artifices éphémères par contre les deux "ciel" eux m'ont beaucoup parlé du temps...

    RépondreSupprimer
  6. Ligne de fuite et points sensibles.

    RépondreSupprimer
  7. J'aime la couleur de la terre, de l'or de la nature et de ce gris qui fait les falaises.
    De l'urbanité je n'aime que les hommes et leur culture .

    RépondreSupprimer
  8. elle-c-dit,
    Je découvre, avec le temps, la lecture des images. ;-)

    Mijo,
    L'homme sans ses constructions n'est qu'un animal sans nom.

    Katy,
    J'écris mon autopographie.

    Noèse Cogite,
    être et penser sont une seule et même chose.

    Hop.
    Hop.

    RépondreSupprimer
  9. Tain' arrête... j'ai trop envie là...

    RépondreSupprimer
  10. //L'homme sans ses constructions n'est qu'un animal sans nom.//

    uh huh Caillou tu fais dans la provocation matérialiste ????

    RépondreSupprimer
  11. Fox,
    ;-)

    Mijo,
    Je pose les mots pour voir l'effet. (les faits, les fées..;-)

    RépondreSupprimer