07/05/2009

Passons




Je m’amuse, bricole des mobiles inutiles dont j’espère qu’ils vous arracheront un sourire, le même que celui que j’affiche quand j’appuie sur “publier”. Je n’ai pas d’intention, de projet, de marchandise à vendre, de droits à faire valoir, d’espoirs secrets.
Je me réjouis de votre participation, de vos mots qui enchantent et donnent de l’esprit. C’est cette forme, première, de l’amitié, que je cultive dans ce petit jardin.
J’essaie de ne pas appuyer, de rester dégagé.
Je ne sais rien, n’ai rien à démontrer, et, tout bien considéré, je préfère, à la colère imbécile, la douceur des frais matins printaniers, la légèreté de l’être, alors j’efface l’absurde affront et ne réponds rien. Parfait. Voilà.

15 commentaires:

  1. Juste être juste.
    S'amuser.
    Se faire plaisir à soi.
    Et espérer par là trouver quelques autres êtres à qui cela fait plaisir aussi.
    Et se détacher de tous les objectifs que l'on voudrait nous faire croire qu'il faut avoir.

    Je ne suis pas sûr que c'est ce que tu avais en tête en écrivant ces quelques mots. Mais je les ai beaucoup aimés, et c'est ce commentaire qu'ils m'ont inspiré.

    Merci!

    RépondreSupprimer
  2. Pour moi c'était très clair. Tu dis "essayer" mais il me semble que tu réussi très bien. Et c'est cela que je viens chercher chez toi. Sourires, interrogations, voyages. Là tout suite, ce sont les mots qui me viennent pour décrire Dehors-dedans.
    J'adore tes mobiles inutiles. Et j'en redemande !

    (tu ouvres un nouveau blog "caillou3"?)

    RépondreSupprimer
  3. Aucun acte n'est anonyme.
    Aucun homme n'est gratuit.

    (C'est ce que je viens de penser, mais je n'ai pas vraiment compris).

    RépondreSupprimer
  4. Ta présence artistique est intéressante légerte comme aujourd'hui ou plus profonde..

    RépondreSupprimer
  5. Conquérant de l'inutile et du beau ? Ta légèreté est tout à fait soutenable, salutaire je dirais même.
    Je conclus tout comme toi : "parfait, voilà" et ajoute un sourire
    ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Comme une tite pomme légère comme la brise...
    quoi?

    RépondreSupprimer
  7. Groaaaaaaaaaaaaaaa!!! Qu'est-ce que je t'ai dit ! Branleur !
    Je suis ton roi!
    :))))))))))
    Non,je rigole. tu es bien plus puissant que moi!

    RépondreSupprimer
  8. Je passe régulièrement ici, toujours avec plaisir et les commentaires sont souvent plein d'esprit aussi. Merci.

    RépondreSupprimer
  9. Etre ...
    Ressentir ...
    Découvrir
    Dire ...
    Montrer ...
    Exprimer ...
    Offrir ...
    Vivre ...

    Merci ..........................

    RépondreSupprimer
  10. Jub,
    Je partage avec toi ce pas grand chose, un trois fois rien qui fait toute la différence, qui déplace les montagnes, change même la structure de l’air...

    Simon,
    ( se jouent, en douce, d’autres enjeux, que je soustrais au regard, une rivière souterraine qui alimente ma source ;-)

    Caillou3 est un espace vide que j’utilise pour tester les billets, les prototypes, il arrive, que, encore assoupi, j’oublie de revenir au bon endroit.

    Fishturn,
    J’ai un billet qui mijote sur cette question... ( Tu ne vas pas recommencer à écrire les textes avant moi !)
    Je n’ai pas de prix et mes actes sont gratuits, seul le geste compte. ( Des je de mots, encore...:-)

    Noèse cogite,
    Oui !! La résolution esthétique de la question politique, au nom de l’éthique.

    Katy,
    (ce qui est fort distrayant, ce sont ces photos prises au hasard qui finissent par illustrer, comme un fait exprès, des événements imprévisibles)

    M.
    T’as vu ! ;-) La classe, non ? Un revers, le pas d’écart, et hop, le tour est joué.

    Pixel bleu,
    J’ai déjà oublié.

    Angelina,
    La magie des blogs *
    ( Blog : homme )

    Les loups,
    ... des synonymes de Bloguer, oui.

    RépondreSupprimer
  11. cette oeuvre va-t-elle bcp voyager ?

    RépondreSupprimer
  12. choule,
    Depuis la chute des dernières illusions, nous sommes soumis à notre invention quotidienne, traînant partout nos déchirures et guenilles... Nous sommes tous devenus, par la force des choses, notre petite oeuvre ( il faut se réaliser, qu'ils disent.)
    (Ton travail en est une parfaite illustration ;-)

    RépondreSupprimer
  13. C'est le plaisir d'être là sans l'être - D'être lu sans trop s'investir ou tout du moins en gardant un certain recul en observant ceux qui observent -
    Bonne semaine
    valériane.

    RépondreSupprimer