29/06/2009

Lundi

Aujourd'hui, si peu, la chaleur accable, étouffe et me tient prostré. J'erre à petits pas, d'ombre en ombre. Je répète, pour me défendre, que je suis une créature hautement perfectionnée très sensible au moindre changement climatique, et ça les fait sourire.

8 commentaires:

  1. Marche à l'ombre, c'est pas fini...

    RépondreSupprimer
  2. Le désavantage des derniers modèles d'humanoïde dont on a relié le corps à l'esprit, quand le premier se fait four, le deuxième devient gélatine.

    RépondreSupprimer
  3. moi jvais aller dans le ruisseau

    RépondreSupprimer
  4. Grossière tentative de dénuder les frigides.Cela ne marchera pas.

    RépondreSupprimer
  5. Hautement perfectionné ... pour cela et pour le reste nous décernons un prix à toi, Caillou dans l'engrenanage du Monde ...

    Pour en savoir plus un petit tour chez Nous ...

    RépondreSupprimer
  6. Pas d'inquiétudes, on va bientôt déclencher le plan canicule ;-)

    RépondreSupprimer