09/03/2010

Nouvelle convivialité...



Berlin, février 2010


Maintenant, pour papoter, on s'installe sur le mur et on parle dans le silence glacé à des ombres absentes. Waouh, le progrès...




13 commentaires:

  1. Ce qui s'appelle briser la glace... ;)

    Moi je fonds devant, c'est très beau...

    RépondreSupprimer
  2. Si tu peux entendre tes pensées, alors tu sais que tu n'es pas seul.

    RépondreSupprimer
  3. Katy et Fish réunis encore une fois ici,
    C'était la meilleure période.

    (Depuis, j'ai perdu un truc en chemin, je ne sais pas dire quoi.:-)

    Vous êtes les inventeurs de ce personnage qui me colle à la peau.

    Aujourd'hui, ce monde est surpeuplé mais je ne reconnais presque plus personne. Je me souviens de nos premières rencontres où chaque signe faisait du sens.

    C'était doux, si léger.

    Essentiel.

    C'était hier, maintenant il faut inventer demain, encore.

    J'ai retrouvé le sourire, voilà :-)

    RépondreSupprimer
  4. Le goût de la découverte, s'arpente sur des langages inconnus.
    On y reconnait parfois, des chemins qu'on a su, ou qui s'y ressemblaient, d'aiguillages incongrus.

    :)

    RépondreSupprimer
  5. Fish,
    C'était nos âmes qui se frôlaient et se côtoyaient, nous avons goûté à l'éternité... :-)

    RépondreSupprimer
  6. Éric,

    D'éternité j'en connais deux, celle qui se lasse d'elle même et





    (Mon effort, puisqu'à ta charge, tu n'aime pas le dernier mot)

    RépondreSupprimer
  7. toujours une belle mise en scène et jolie photo. As-tu appris qq secrets en discutant ainsi ?

    RépondreSupprimer
  8. Fox,
    D'est en ouest, en noir ou blanc.

    Choule,
    pas de mise en scène, un plaisir enfantin à placer Caillou dans le décor... et regarder les choses s'animer.

    "apprendre" et "secret" sont des mots difficiles mais j'aime bien "ainsi". Alors, ainsi ? oui.

    RépondreSupprimer
  9. :)
    :)

    Un signe à chacun

    (oui, la meilleure période)

    RépondreSupprimer
  10. Katy : Il y eut donc d'autres moi que j'ai préféré oublier. Mais j'ai conservé certains passages, comme une ancre immense à la nuit tombée.

    RépondreSupprimer
  11. Fish : une encre tu veux dire ?

    RépondreSupprimer
  12. Fish et Katy,
    Un havre dans le tourment.

    RépondreSupprimer