05/01/2011

Bonjour Daniel



Cher Daniel,


Le temps ne s'écoule que pris dans la matière, c'est le réel qui lui donne sa forme achevée. 
Ce matin, ton commentaire, anonyme, attira mon attention, il venait d'arriver sur la page d'un blog abandonné depuis des années... Il était signé Daniel. Je ne connais de Daniel ni dehors ni dedans... Tu es arrivé donc là, va savoir comment, et, tapotant sur ton clavier, quelque part, tu as laissé cette trace, minuscule, invisible. Etonné par ton insolite présence, je suis resté sur la page et j'ai relu ce billet oublié et ses commentaires. J'ai souri et j'ai pensé que ça pourrait faire l'objet d'un billet.



Machine à remonter le temps :




(Bon, en fait, je connais des Daniels, mais ça ne peut pas être eux, ils sont trop sérieux pour fréquenter ces lieux de perdition...)

5 commentaires:

  1. Je confirme ...
    t'as vraiment de la fuite dans les idées :-)

    RépondreSupprimer
  2. Carmelo,
    :-)

    Jessica,
    Tu le connais, toi ? :-)

    RépondreSupprimer
  3. Commentaire venu d'outre tombe effectivement !

    Assez drôle de se voir sourire devant sont propre commentaire !
    (le côté frapadingue est encore présent ça me rassure...)

    RépondreSupprimer
  4. Katy,

    Dans ces espaces virtuels, nous parcourons des temporalités souterraines et labyrinthiques :-)

    RépondreSupprimer