09/10/2017

Schéma narratif

Devant la page blanche, il faut trouver une histoire à raconter...



Il y a toujours nécessité à se la raconter. Nous sommes plongés dans une histoire, la nôtre. On a beau connaître la fin, il faut, en attendant, inventer la suite.


3 commentaires:

  1. La page blanche elle-même a son histoire...et c’est aussi un bon début.

    RépondreSupprimer
  2. Mon histoire: un rouleau bien serré qui s'est déroulé peu à peu comme éclot le bourgeon
    par l'énergie mystérieuse du printemps.
    Mais le vent des instants a éparpillé les pages.
    Quelques-unes retombées, froissées, blanchies
    disent encore que ce fut "moi" peut-être?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Destin ? Destination, Prédestination ? Les mots s'amusent de nous...

      Supprimer