22/04/2008

8 commentaires:

  1. Pareil pour moi, cette toile est d'un équilibre vraiment génial.
    C'est qui ? Pas Pollock, si ?(Vu que je n'y connais que pouic...)

    Joruri

    Aujourd'hui, les circonstances picturales inciteraient à lire
    "Par la voie des rythmes", du susdit H. Michaux...
    Oui, j'avoue, je l'aime intensément...

    RépondreSupprimer
  2. johuri,

    Oui, Pollock, encore. Sa dernière série avant qu'il ne jette sa Porsche contre un arbre. Ces toiles, simples et sobres, mélange de signes et de liberté sont mes préférées. Il avait été déçu de l'accueil qu'elles avaient reçu.

    Cette après-midi, j'ai relevé de nombreux passages chez Michaux, dont celui-ci :" Les livres sont ennuyeux à lire. Pas de libre circulation. Le chemin est tracé, unique. Tout différent le tableau : immédiat, total. A gauche, aussi, à droite, en profondeur, à volonté. Pas de trajets, mille trajets, et les pauses ne sont pas indiquées. Dès qu'on le désire, le tableau à nouveau, entier. Dans un instant, tout est là. Tout, mais rien n'est connu encore. C'est ici qu'il faut commencer à LIRE."

    J'ai aussi noté cette remarque : " Les peuples ont trouvé différentes choses à leur convenance. Certaines de ces choses, il me semble que moi-même j'eusse pu les trouver, tandis que d'autres, non, absolumment pas. Ainsi les cygnes. Je veux dire leur utilisation, les avoir mis dans de grands bassins pour les y contempler. Jamais je n'aurais trouvé ça. Et si ces pédants volatiles s'étaient trouvés par hasard sur une pièce d'eau près de moi, je les aurais plutôt fait déguerpir..."
    ça m'amuse, vraiment.

    Bonne nuit.

    RépondreSupprimer
  3. C'est un plaisir de trouver quelqu'un qui est sensible à Michaux.
    Je lisais ça en troisième...
    Il faut avouer que j'avais quelques années de retard...
    C'est une vieille complicité qui ne se dément pas, au point que par jalousie, je me suis aperçu que je me sens lésé quand quelqu'un parle de son oeuvre sans me demander mon avis ! :)))
    De manière captatoire, j'ai envie de me l'approprier. Ce qu'on est bête parfois...

    Mince, cette toile est extraordinaire. D'habitude pollock m'ennuie avec ses
    jets arbitraire, mais là il y a une âme, un discours, un rythme très be-bop...

    Joruri

    RépondreSupprimer
  4. Johuri,

    Michaux ne se met pas en avant mais c'est un fidèle compagnon, bien décalé. Je ne me lasse pas de ses remarques et propos dérangeants (dérangés?) ils me plient et me déplient. ;-))


    (Pollock est GRAND. toute cette série, en noir et blanc, réalisée en 1951 est géniale.;-))

    RépondreSupprimer
  5. Tu as donc lu "la vie dans les plis"...
    Je suppose qu'il parlait d'une vie en repli.
    Dans cette optique, pas de doute, son texte est à sa place ici...

    Joruri

    RépondreSupprimer
  6. joh,
    pas lu, enfin, je ne crois pas, depuis quleques temps, je ne retiens plus, si lu, il y a si longtemps.

    RépondreSupprimer
  7. Rapport à ton laconisme, tu peux sans problème considérer tes croquis comme une forme avancée d'éloquence !
    Quoi, imagine si tout le monde
    était aussi bavard que moi !

    Un jour, j'ai craqué, j'ai acheté les oeuvres complètes de H.M dans la pléiade...
    Pour un baba détaché, bonjour !
    Shame on me... : )
    Joruri

    RépondreSupprimer
  8. Jojo,
    On a tous nos faiblesses, dans la Pléïade, j'ai eu la tentation de Char, mais j'ai préféré garder la série blanche Poésie chez le même Gallimard qui finit "en trente-trois morceaux" après usage intensif...

    Baba détaché ? Kézako ?

    baba :
    - surpris, étonné ?
    - cul ?
    - jeune personne marginale ?


    détaché :
    - en pièces détachées ?
    - délivré ?
    - sans taches ?
    - sans tâches ?
    - sans attaches ?
    - déboutonné ?
    - délégué ?
    - ...;-)

    RépondreSupprimer