25/11/2008

8 commentaires:

  1. Dieu est la réalité toute entière, la quantité indivisible et infinie d'une multitude de vues, de 'perceptions confuses' (cf la révolte des formes) qui se représentent chacune à leurs manières la réalité, et donc une certaine idée de Dieu (quoi les monades ?).

    Pas de points de vues, que des vues. C'est l'esprit humain, imparfait, qui réclame les points de vues. Ils n'existent pas.

    Je ne suis pas habité par Dieu. J'habite en lui par - Mon silence, ma vie, ma chute, ma mort, mon silence - en boucle.

    Le cercle, avant d'être une figure, est une équation insupportable, la somme incompréhensible des touts qui nous impose la tension de l'être, la disjonction entre le conscient et l'inconscient.

    F.

    (Ça trainait dans le moleskine de Damon)

    RépondreSupprimer
  2. Mais que fais-tu accroché aux décos de Noël ??? (désolée, je sors...)

    RépondreSupprimer
  3. F.
    Un de mes étonnements persistants est cette conscience collective que nous partageons ici, plus que ça, que nous découvrons, éprouvons et développons ensemble, créant un être "médusique", protéiforme, insaisissable et envahissant.
    Ce n'est pas une chimère, c'est l'homme de demain qui nous fait des signes...
    (je cherchais dans mon petit carnet cette histoire de cercle que j'avais notée cet été, où il était question de s'éloigner du centre pour découvrir son emplacement, je ne sais plus trop, bref, c'est aut'chose qu'est venue, alors, voilà, et bien sûr, bonne journée, aussi. ;-)


    Bridget,
    Je regarde les gens qui passent.;-)

    RépondreSupprimer
  4. Je suis d'accord. C'est là, en nous, en tous, dans chaque geste, dans chaque mot, dans chaque hésitation.

    Le présent implose. Depuis deux ans.

    Je suivais le mouvement, et puis je suis tombé, je courais trop de lièvre à la fois. C. à choisi de sauver sa peau, il m'enterre et je suis en mutation, et je ne sais pas vers quoi.

    Qu'importe.

    Aujourd'hui je t'écoute car je ne vois plus rien du tout.

    Je me donc tiens au courant ici. Je compte un peu sur toi (je sais c'est pas cool).

    Bon ben c'est pas tout ça...

    RépondreSupprimer
  5. F.
    Avant de lire ton com, je repensais à ça, en courant, et je me disais que non, il ne s'agissait pas d'une conscience collective, un quelconque sentiment d'appartenance à une communauté, un désir politique ou autre truc, mais d'une conscience individuelle à plusieurs visages, je dis "visage" pour faire joli, mais il n'y a pas de mots pour dire ce monstre que nous engendrons, sans tête et parcouru d'ondes qui transmettent signaux, images, sons et pensées, modifiant nos perceptions, transformant notre monde, le peuplant d'étranges fantômes qui nous retiennent par leur main invisible, nous poussant à nous enfoncer derrière les ombres. Pour échapper à l'anéantissement sans abandonner son âme, il faut, je crois, accepter la représentation, le spectacle, paraître est moins mortel qu'être.
    Ah, j'avais un trukadire en venant : aujourd'hui, je ne me souviens plus de mon ancienne manière de penser... ;-)

    RépondreSupprimer
  6. ıssnɐ sodʎʇ sl ʇǝ ʇuɐsɹǝʌuǝɹ ʇsǝ ǝpuoɯ

    RépondreSupprimer
  7. F.,
    ... bon, j'ai essayé aussi, j'arrive pas.

    RépondreSupprimer
  8. A friend told me this place I have been looking for, I come, it turned out, I have not disappointed, good Blog!
    runescape money

    RépondreSupprimer