08/03/2009

Imperceptible


J'ai traversé la toile sans la déchirer. J'ai circulé sur l'anneau, contourné le temps et l'espace, réuni l'intérieur et l'extérieur sans voir la couture, confondu être et penser et ma dualité est devenue singularité.

Photo, prise dans le jardin du Luxembourg, quelques heures après la rencontre

16 commentaires:

  1. j'aime bien quand vous racontez de belles histoires.

    RépondreSupprimer
  2. Stp, quel rapport avec le (bon) texte de fishturn ?

    RépondreSupprimer
  3. Safir >

    Clic
    http://fishturn.blogspot.com/2009/03/clic.html


    :-)

    RépondreSupprimer
  4. j'ai lu fish, mais n'ai pas compris le lien : )

    RépondreSupprimer
  5. @ fox.
    La tête elle sort du sol.

    RépondreSupprimer
  6. En résumé,
    1) Caillou et Fish ont pris un café ensemble.
    2) Cambleff, depuis sa mystérieuse fenêtre, parle depuis moi,
    3) Safir s'interroge sur la beauté du monde et, accessoirement, sur le sens de ces billets tordus,
    4) Fox foxe, bien sûr,
    5) Kalamity, tout en charme, après bien des retournements d'identité, continue, en anglais, à s'interroger sur le plus court chemin vers le bonheur du corps et de l'esprit,
    6) Katy, c'est Katy,
    et moi, je me demande bien quoi faire maintenant...

    RépondreSupprimer
  7. Dans mon milieu on a une formule:
    Laisse-toi aimer.

    RépondreSupprimer
  8. Fishturn a pris un double. Christophe a bu un coca. Eric a étendu les bras sur les deux chaises qui se trouvaient à ses côtés, il en a ainsi occupé trois. Caillou a regardé un pigeon qui s'est posé devant lui, puis il s'est envolé (Qui ?).

    RépondreSupprimer
  9. Tu recommandes un café bien serré pour commencer...

    RépondreSupprimer
  10. Caillou,

    peut-être aller plus loin ?

    et pour commencer pourquoi pas:
    http://jacsib.lutecium.org/topology/Topology.html

    la bande des cross-cap est plus costaud que la bande à Moebius...!

    :-)

    RépondreSupprimer
  11. Il reste un souci: c'est fermé.

    RépondreSupprimer
  12. Fish,
    Traditionnellement, dans les contes fantastiques, les personnages traversent les écrans (mur, miroir,...) pour se retrouver dans des monde parallèles... Moi, j'ai vécu le contraire. Mon avatar a traversé l'écran pour apparaître du côté du réel. Depuis, quand j'y pense, il y a toujours un moment où je me perds sur le chemin...;-)

    Katy,
    Un alcool fort me remettrait peut-être les idées en place.

    Cambleff,
    Quand j'étais petit, j'aimais bien Eisher.

    RépondreSupprimer
  13. réfléchir un visage (pas tout à fait le même)

    RépondreSupprimer