22/05/2009

Chut





J'écoute le gris des mots, le bleu du ciel.

1 commentaire:

  1. Moi aussi et comme toi -il me semble-, il y a des fois que je ne peux pas les dissocier.

    Salutations célestes.


    Versions

    RépondreSupprimer