13/11/2009

Antivirus

Pour tenir à l'écart les vilaines bêtes, j'installe, dès aujourd'hui, un super système de protection...




Voilà, du bon boulot, je crois. On devrait être tranquille, à l'avenir...

Buren, Ireland, 2009

12 commentaires:

  1. J'ai l'identique.Il est efficace: "c'est dans les vieux pots que l'on fait bonne soupe".
    Beau boulot!

    RépondreSupprimer
  2. je n'ai qu'un mot qui me vient "poésie"

    RépondreSupprimer
  3. Je ne lis que deux chose, ne me reste que 2 questions à cela :

    épou
    épou2

    RépondreSupprimer
  4. Ton antivirus ne peut être que

    1. Charmante
    2. Intelligente
    3. Compréhensive mais pas trop
    4. Garde fou
    5. Complémentaire
    6. Un sacré caractère sinon...

    Les photos bucoliques me font bien rigoler :-)


    en toute amitié, pure spéculation et humour bien entendu.

    RépondreSupprimer
  5. Joliepepetteseuleettriste14 novembre 2009 à 17:14

    Oh les jolies marguerites !

    RépondreSupprimer
  6. Et le ciel , lourd, dans sa lente descente, allait faire plier l'icône, vaciller son âme et déstabiliser cette assurance qu'il avait de mourir un jour en harmonie et sans demander grâce.

    F.

    RépondreSupprimer
  7. Etre Dorothy dans "Magicien d'Oz".
    Claquer 3 fois mes souliers rouge rubis à paillettes.
    M'évader dans la cité d'émeraude.
    ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Bon boulot en effet.
    J'aime toujours tes photos et j'envie ton style d'écriture et ta pensée si clairs... ils m'aident souvent, et m'obligent à débroussailler certaines pensées que je laisserais, par confort, souvent à l'écart.
    Malheureusement, l'écriture chez moi est toujours fastidieuse.

    RépondreSupprimer
  9. Dusport,
    Ce sont les liens qui font et défont le sens.

    Charivarri,
    La poésie dans le regard de celui qui découvre. ;-)

    Christophe,
    Elle s’est tout de suite reconnue ;-)

    DF,
    Ouf, emporté...

    Melo,
    La magie fait partie du je.

    Cantabile,
    Je suis lent et laborieux, ne vous y trompez pas. Seul, je creuse et arrache péniblement quelques rares débris. Mon inspiration, c’est vous. En passant, vous me donnez l’esprit.

    RépondreSupprimer
  10. Il n'ya qu'un Caillou comme toi pour faire l'épouventail aussi bien!
    :-D))

    Épouvantail plein de poésie qui repousse les idées toutes faites, pensées à l'emporte-pièce,faux semblants ou tout autre formatage intempestif...

    Ne peuvent se poser sur tes bras- épouvantail que des mots-oiseaux imprévisibles, marrants, poétiques.
    Jamais on ne sait à l'avance à quoi ils vous ressembler, et toujours si vrais et si attachants...

    Un vrai boulot d'épouvantail quoi...

    Juste là à ne rien faire à laisser les nuages passer et voir quelle forme ils vont prendre...

    RépondreSupprimer
  11. Corinne,
    Je donne libre cours à ma fantaisie avec le plus grand sérieux, je suis ravi que tu y trouves ce que tu m'en dis ;-))

    RépondreSupprimer