10/09/2011

Aïe

Bibi

Je suis un vrai semblant, un faux-moi qui colle à mon image.

12 commentaires:

  1. Sont-ce les apparats de ta nouvelle fonction ?...

    RépondreSupprimer
  2. Hum, à dire vrai (soi-disant), je travaille sur les modifications tout en cherchant à conserver l'unité.
    Traduire le changement, trouver les formules (c'est obscur, certes ...)

    RépondreSupprimer
  3. C'est celui qui le dit, qui l'est ! Lol

    RépondreSupprimer
  4. Qui parle ? Que peut-il bien dire?
    Comment l'entendre ? ... :)

    RépondreSupprimer
  5. l'illusion de l'être
    la pesanteur des mots
    une malédicton contrariée
    et pourtant... quid des métamorphoses ?
    Pourquoi un caillou doué d'empathie ne pourrait il pas en se rêvant plume transcender sa nature essentielle et accéder au vol et à la légéreté ???
    La gravité comme la surdité n'est qu'une force accommodée à l'air du temps Demain est un ailleurs où tout est possible

    RépondreSupprimer
  6. j'ai été frappée par l'impression de confort (position) d'attente et de repos désinvolte alors que l'image rend un perçu minéral (couleur) de dureté et même d'usure ...
    étrange sans être inquiétant

    le regard (le mien en tout cas) conduit à l'intime de la réflexion (position) sans se prendre au sérieux ou se sentir en danger(anonymat)

    excellent amha

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,

    J'ai vraiment apprécié votre dernière publication sur Tweeter et j'avais dans l'idée de l'utiliser sur mon blog. Seriez-vous d'accord?
    Excusez-moi d'avance si cette demande vous semble incongrue.
    Si vous acceptiez, je vous donnerais bien entendu tous les détails sur ce que je compte en faire.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  8. Une Nouille M.,
    Demain est aussi improbable qu’aujourd’hui. Seul hier est possible. Nous sommes l’instant, suspendus à une virgule, ...

    Mijo,
    Voilà, c’est ça que j’aime, quelqu’un, quelque part, qui met en mots une impression fugitive. Merci, oui.

    Bonjour Cribas.
    Je te remercie. J’accepte avec plaisir. Mes images, textes, dessins et autres bricolages sont libres de droits. N’étant que de passage, je préfère ne pas m’encombrer en chemin. Ce monde, dit virtuel, me convient pour cela, entre autres.
    Cordialement.
    Eric
    (Je suivrai avec intérêt ce que tu en fais, bien entendu. Nous n’existons ici que dans ces échanges, me semble-t-il :-)

    RépondreSupprimer
  9. j'aime beaucoup, ce "moi" à peine ébauché mais présent.

    RépondreSupprimer
  10. C'est étrange, j'ai d'abord vu une personne de dos, regardant vers le bas, d'un mur peut-être, une femme sans doute, puis j'ai vu quelqu'un de face, un homme sans doute, confortablement installé contre des oreillers. Comme c'est étrange. Maintenant, je joue : devant derrière, homme femme, lit parapet...

    RépondreSupprimer
  11. (j'oubliais : très belle image)

    RépondreSupprimer