13/10/2017

Libéré, délivré... (lalala)

Comme toujours, tout dépend du point de vue.

La société m'a mis hors service. Elle ne m'utilise plus, je ne sers plus à rien.
J'ai fait mon temps, je suis au rebut.

Toutefois...

En changeant d'angle, en passant de l'objet au sujet, en récupérant la main, la situation apparait bien différente (et c'est bougrement plus réjouissant).

Je suis libéré après 38 ans de travaux forcés. TRENTE HUIT ANS au service, 38 années à me lever à l'heure dite, le jour dit, à suivre, discipliné, les instructions à la lettre : faire ce qu'on me dit, quand on me le dit, où on me le dit... Une vie emprisonnée.

Aujourd'hui, je suis délivré, j'ai jeté mes habits du lundi, ceux du mardi et de tous les autres jours, et, insouciant, poussé par le soleil d'automne, je file, libre.




   










2 commentaires:

  1. Oh Oui !!! Liberté intense.
    Mais ai-je été emprisonnée par une "société" anonyme, chapeautant ma vie?
    Ou est-ce plutôt moi qui choisissais / subissais mes propres chaînes?
    Moi / Sur-moi / EGO ?

    RépondreSupprimer
  2. se sentir libéré de la sonnerie qui règlait certains jours et retrouver le bonheur de n'en faire qu'à sa guise ( si je veux quand je veux comme je veux ),c'est aussi ça la retraite(quel beau mot re- traite )

    RépondreSupprimer